Les celtes


Théologie:

Lug : le dieu suprême . Vénéré à Lyon. Lugdunum le nom ancien de Lyon vient du nom du dieu suprême des celtes .

Taranis (gaulois ) Dagda ( irlandais ) : dieu du monde spirituel Dieu des éclairs et du tonnerre. Avec Esus et Teutanis il forme une des principales triades masculine du panthéon celtique. Il est associé au temps dans le sens qu'il a le contrôle de la roue des saisons. Lorsque la foudre s'abattait sur un chêne, les celtes ramassaient des morceaux d'écorce carbonisés pour en faire des amulettes de protection a l'effigie du dieu Taranis.

Ogmios ( gaulois ) Ogme ( irlandais ) dieu du pouvoir royal de la puissance.  Dieu de la parole. Symbole du lien qui unit le monde divin au monde humain, il a des chaînes d'or qui partent de ses oreilles et aboutissent aux bouches des hommes. Unit le ciel et la terre , le divin et les hommes. Ogma, Oghma, Grianainech, Les trois soeurs du Wyrd responsables des vagues du destin- passé, présent, future. Responsable de l'invention de l'écriture Ogham.

Nodens (Gaulois): Équivalent de Nuada à la main d'argent. Nuada Airgetlam, Nuada, Nudd, Nodons, Nodens, Lud, Llud Llaw, Ereint, Llud main d'argent (Irlande, Wales): Dieu qui a perdu un bras au cours d'une bataille. Le dieu médecin lui fabrique alors une main d'argent pour qu'il puisse continuer a régner. Le faiseur de nuage. Il avait une épée invincible, un des quatre grands trésor du Tuath de Dannan. Dieu de la guérison, de l'eau, des océans, de la pèche, du soleil, de la navigation, des naissances, des charpentiers, des joueurs de harpe, de la jeunesse, de la beauté, des lances et des frondes, des poètes, des historiens, des sorciers, de l'écriture, de la magie et des incantations.

Dannan. Dieu de l'éloquence, des poètes, des écrivains, de la force physique, de l'inspiration, des langues, de la littérature, de la magie, des sorts, de l'art, de la musique et de la réincarnation.

Rhiannon (Wales): La grande reine, déesse des oiseaux et des chevaux. Son domaine s'étend des enchantements à la fertilité et à l'Underworld. Elle monte un cheval blanc très rapide.

Rosmerta (Gaule): Déesse de l'abondance et de la fécondité.

Sabrina, Severn, Sequana, Siannan, Shannon (Irlande): Seine (Gaule): déesse de la rivière. Elle a un bateau tiré par des canards et elle porte un diadème. ( Des statuettes de pèlerins retrouvées laissent supposer une vénération familiale)

Scathach, Scota, Scatha, Scath (Irlande, Écosse): "Ombre", "L'Ombrageuse", Celle qui bat la peur. Déesse du pays de Scath, dans son aspect destructeur. Aussi une combattante et prophète qui vivait en Albion (Écosse) probablement sur l'île de Skye et qui enseignait les arts martiaux. Patronne des forgerons, de la magie, de la guérison, des prophéties et des arts martiaux.

Teutates, Albiorix (Gaule): "Père du peuple" Il est le roi pêcheur de la légende arthurienne. Il pourrait se rapprocher du grand dieu celtique de l'Autre Monde.

Des dieux multiples existent correspondants aux forces, aux énergie inexpliquées...


Les celtes croient en l'immortalité. La mort n'est qu'un passage. Les échanges entre les morts et les vivants, les vivants et les morts existent au fil des jours .Les sacrifices humains existaient pour rendre la terre fertile. Ensuite la première place est prise par les incantations et la magie. ( exemple: Merlin l'enchanteur )

Le sanglier est symbole du spirituel et sa chasse est danse sacrée.


Les Fêtes:

Le 1 ° mai : Beltene, annonce les beaux jours et le soleil. La veille, 30 avril, les celtes font traverser aux troupeaux d'animaux un rideau de fumée pour les purifier.

Le 1° août : Lugnasad : célèbre le soleil, don du dieu Lug.

Le 1° novembre : Sanhain: annonce les jours de pluie et de mauvais temps.


Histoire:

Il faut remonter loin pour expliquer l'origine des Celtes. Il y a 4 ou 5 mille ans, des masses conquérantes quittent une région du nord de l'Eurasie. Changement de climat ? Surpeuplement? Querelles politiques ou religieuse? Les causes sont encore inconnues et le resteront probablement encore longtemps. Cette période est très floue, peu d'informations ont subsisté jusqu'à nos jours. Ce que l'on sait, c'est qu'à l'époque mésolithique, les peuples vivent encore de la cueillette.

Au néolithique, l'agriculture s'organise. Vers la fin du III ème millénaire av JC, après les Sémites, les Sumériens et les Elamites, apparaissent les Indo-européens. Ils ne sont pas décelés plus tôt en tant qu'Indo-européens car bon nombre d'entre eux utilisent l'écriture des Sémites, d'où une confusion certaine avec ce dernier peuple. Commencent alors une série d'invasions indo-européennes, étalées sur de nombreux siècles. Au Turkestan, les Indo-européens se maintiendront jusqu'au Xeme siècle av JC, malgré les Mongols et les Chinois. En Inde, lorsque qu'Alexandre le Grand arrive sur les rives du Gange, ils y sont installés depuis plusieurs siècles. Ainsi, leurs conquêtes s'étalent aussi bien dans le bassin oriental que dans le bassin méditerranéen. Ces invasions indo-européennes indiquent la fin des âges lithiques et marquent le commencement des âges du cuivre et du bronze.

On peut supposer que les Celtes apparaissent entre 2000 et 1200 av JC, à l'âge du bronze et font donc partie des envahisseurs qui arrivent en vagues successives depuis cette période. Ils sont donc en quelque sorte les successeurs des Indo-européens, et empruntent d'ailleurs beaucoup à ces derniers : symboles (notamment le triskell), réemploi des mégalithes etc. A noter que tout ceci ne constitue que des hypothèses. Aujourd'hui, on retrouve de véritables champs d'urnes de cette époque. Les urnes sont de petites poteries où on dépose les cendres des morts.

Vers 900 av JC, le fer arrive en Europe, en provenance du bassin méditerranéen. Vers 800 av JC débute la période de l'Hallstatt, en référence au lieu autrichien, important centre d'extraction de sel de l'époque. Une nouvelle aristocratie se met en place. Les guerriers, des nomades, montent à cheval et font du commerce en même temps qu'ils gagnent d'autres territoires. Ils parcourent l'Europe en groupes restreints. De petits noyaux sont créés, développant la civilisation celtique. Aux populations locales, ils apportent leurs savoirs, leurs technologies, telle l'usage de la métallurgie. Les premiers émigrants, Goidels et Pictes, établis sur les rives de la mer du Nord, s'emparent de la Grande-Bretagne (Albion), puis s'installent en Irlande, dont le nom ancien, "Iverioî", transparaît dans le nom actuel de la République irlandaise: Eire. Arrivant au bord de l'océan, ils deviennent sédentaires. Certains s'installent en tant que marins pour vivre de la pêche et du commerce qu'ils peuvent en faire, d'autres comme pasteurs, agriculteurs, artisans, forgerons ou encore architectes...

Vers 650 avant JC, les Brittonnes envahissent la Grande-Bretagne à laquelle ils donnent leur nom. Ils refoulent en Écosse leurs prédécesseurs et frères de race. Les nombreux réseaux de commerce s'améliorent. Cette période se caractérise par la grande richesse de certains (nombreuses offrandes retrouvées dans les tombes). Les femmes à cette période peuvent diriger. Ainsi a-t-on retrouvé une princesse dans une tombe datant du VI eme siècle avant JC. En 600 av JC se déroulent les premiers contacts direct entre les Celtes du Danube et d'Allemagne du sud et les Grecs.

A partir de V eme siècle avant JC, à l'âge du fer, commence la période de la Taine, site celtique suisse où ont été retrouvés un grand nombre d'objets en fer. A cette époque, les Celtes ne sont décrits que par des historiens de civilisation différente, en particulier des Romains et des Grecs (notamment Hécatée de Milet, 548-475). Ils sont alors appelés Keltoïs par les Grecs et Celte (ou Galli) par les Romains. D'après ces historiens, ils dominent en grande partie le continent. Les richesses se déplacent de l'Autriche et du Sud de l'Allemagne vers le Nord et l'Ouest de l'Europe. L'art s'affine. Les guerriers utilisent maintenant de rapides chars à deux roues. Commence alors une véritable expansion des divers peuples, qui s'étendent jusqu'à la Roumanie, la Hongrie, l'Irlande, la Grande Bretagne. Ils assujettissent les populations locales et font de ces groupes de petites puissances. Cette dispersion fait disparaître la cohésion qui aurait pu sauver les Celtes lors de l'invasion romaine. Les seuls liens liant les peuples sont leurs origines, insuffisantes pour créer un patriotisme.

A cette même période, le commerce se développe encore encore, ce sont les premières importations de céramique grecque en Bourgogne et le début du commerce étrusque. Peu de temps après, les historiens (Tite-Live, Hérodote...) mentionnent la présence de Celtes en Espagne, France, Italie, Grèce, Asie mineure mais aussi au coeur de la Turquie. En 387 avant JC, c'est le sac de Rome par les Celtes. Vers l'est, leur expansion se poursuit le long du Danube, dans les Balkans. En 279 avant JC, ils détruisent le site sacré de Delphes et atteignent la mer Noire. Les Galates franchissent même le Bosphore et fondent un royaume celte en Asie Mineure. Par leurs expéditions et leurs campagnes, les Celtes finissent par occuper et coloniser la moitié de l'Europe.


Organisation sociale.

Les Celtes sont divisés en trois classes :

la classe sacerdotale : elle regroupe tous ceux qui communiquent avec les puissances divines ou surnaturelles (prêtres) mais aussi ceux qui régissent les rapports sociaux, donc les druides.

la classe guerrière : elle rassemble les guerriers (equites), mais aussi ce qui concerne la magie et la ruse.

la classe productrice : elle a pour devoir de fournir tout ce dont

l'élite (ceux des deux premières classes) a besoin. On y trouve ainsi artisans, commerçants, agriculteurs et éleveurs autrement appelés plebs hiérarchie : différentes classes sociales

Le druide et le roi dirigent ensemble. Ils sont solidaires, complémentaires et opposés.

Le druide devient prêtre au terme d'une longue initiation, durant parfois plus de 20 ans. Il sert d'intermédiaire entre les dieux et les hommes (guerriers et artisans) représentés par le roi. Il possède l'autorité spirituelle et administre donc le sacré. C'est le seul à être détenteur du savoir, de la connaissance et de toutes autres activités intellectuelles et religieuses (sacrifices, magie, médecine, droit, prédiction, divination, généalogie...). Il oriente et donne ses conseils et peut parfois prononcer une injonction ou un interdit. En conséquence, il a le droit de parole avant le roi et n'est soumis à aucune interdiction ni obligation. Il ne doit posséder aucun défaut, ni physique, ni intellectuel.

Les hommes portent la "torque" collier non fermé, symbole d'autorité, social et religieux.

Sites:

tumulus ( tara ) surmontés d'une pierre ou statue. Dolmens, tombeaux.

Menhirs , pierre plantée sur les hauts lieux, servent de lieux de fête et de refuge.

 


Poésies:

J'ai été errant dans l'air,

j'ai observé les étoiles,

j'ai été mot parmi les lettres,

j'ai été livre à l'origine,

j'ai été lampe brillante.

Pendant un an et demi, j'ai été un pont jeté sur soixante estuaires .

J'ai été coracle ( embarcation légère ) ,

j'ai été l'effervescence de la bierre........( Le Combat des arbrisseaux )

 


0800_reliancien.html

 

index.html
Autres sites:

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde