L' EVANGILE


C'est un message de "Bonne nouvelle"

Evangile: dans notre société occidentale de plus en plus mélangée, métissée et pluraliste, ce mot "évangile" est inconnu d'un nombre croissant de jeunes, et d'adultes. Et pour les autres, ce mot évoque, de plus en plus vaguement: soit la religion, du catéchisme, de l'Eglise, un temps de lecture biblique à la messe..peut -être tout de même, les quatre premiers livres de nouveau testament; voire la bible tout entière....,

Le mot:" évangile" traduit un mot grec, fréquent dans le nouveau testament,qui signifie: "bonne nouvelle," message de bonheur. Ce mot est composé de deux mots dont le premier veut dire: bon, heureux et le second : message nouvelle, annonce. De là les différents mots : évangéliser, évangéliste, évangélisation,évangélisés, évangélisables, et c.....

La première fois qu'on l'entend, dans le nouveau testament, est peut être cette nuit de la nativité, à Bethléem, selon (Luc 2 10)

L'ange dit aux bergers:"n'ayez pas peur! Je vous annonce une bonne nouvelle, grande joie pour tout le peuple: la naissance aujourd'hui, dans la ville de David, d'un libérateur. C'est lui le Christ, le Seigneur. Vous le reconnaître à ce signe: un bébé emmailloté, couché dans une mangeoire."

Mais Marie , déjà, n'avait elle pas été évangélisée par Dieu lui même lorsque l'ange lui avait annoncé:

"Tu concevras et tu mettras au monde un garçon. Tu lui donneras le nom de Jésus (= Dieu sauve). Il sera grand. Il sera désigné "fils du très haut".

Le Seigneur lui donnera le trône de David son père. Il régnera éternellement sur la maison de Jacob (Israël) et son règne n'aura pas de fin. (Luc 1 31 à 33 )

Il est donc clair que l'évangile

Est un message : à annoncer, à diffuser, à vulgariser aux oreilles de tout le monde, et d'abord à tous ceux qui ne l'ont pas entendu.

Est un joyeux message: une annonce enthousiasmante, une heureuse surprise,l'information faisant part d'un événement très heureux (ce n'est ni de la morale ni du catéchisme !): le salut.

La bonne nouvelle de Dieu: le faire-part à toute l'humanité, de ce que Dieu, le Seigneur d'Israël, a prévu, réalisé, et réalisera pour le salut du monde entier. Sa nouveauté incroyable!

Or: le contenu de cette annonce divine est Jésus lui même: l'évènement, c'est Jésus. l'intervention décisive de Dieu, c'est Jésus. le contenu de l'évangile et de l'évangélisation c'est Jésus lui même.


L'évangile c'est Jésus lui même

L'évangile, la bonne nouvelle à crier au monde, ce ne sont pas les "valeurs" d'humanisme ou de spiritualités tirées de l'Évangile.

l'Évangile, ce ne sont pas les valeurs ou principes du protestantisme.

L'Évangile, ce ne sont pas les dogmes ou credos du catholicisme.

L'Evangile, ce ne sont pas les doctrines des professions de foi évangéliques.

L'Évangile, ce n'est pas...........

C'est ceci: "Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera pour tout le peuple d'une grande joie: la venue au monde, pour vous, aujourd'hui, d'un libérateur! Et ce sauveur, c'est le Messie, le Seigneur.

Le contenu du message c'est Jésus: sa personne, son passé, son message, sa mort, sa resurrection, son élévation, son présent, son avenir, son retour pour l'accomplissement du règne.

Ne confondons pas non plus la Bible avec l'Évangile: la Bible n'est que la préparation de la grande nouveauté, elle n'en est que la servante, l'arc qui tire la flèche ou la fusée qui lance le satellite: la nouveauté de Dieu c'est Jésus, la nouvelle c'est Jésus. Aprés tout, nous n'avons pas à prêcher la Bible mais l'Évangile!

D'après Luc l'évangéliste, un des premiers actes "d'évangélisation" (d'annonce du message) a été l'annonce de la bonne nouvelle à Marie, par l'ange de Dieu.

En transcrivant ici cette annonce fondamentale, nous y voyons à quel point c'est Jésus lui même qui est le contenu, la substance et l'essentiel de l'évangile. Et nous comprenons mieux pourquoi et comment.

"Le sixième mois ( de la grossesse d'Elisabeth ), l'ange Gabriel....Il dit à Marie: sois sans crainte! Tu vas mettre au monde un fils. Tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut. Le Seigneur lui donnera le trône de David son père. Il régnera pour toujours sur la famille de Jacob =Israël et son règne n'aura pas de fin...Et celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu..."

( Luc 1. 26 à 38 )

"Jésus " = Dieu sauve (Matthieu 1. 21 ) le nom qui lui est donné correspond à sa destinée et à sa mission.

"Fils du Très Haut" était la désignation traditionnelle du roi David, l'héritier du trône et de la royauté sur Israël, selon l'antique promesse de Dieu. ( 2 Samuel 7. 14 -Ps 2 .7 -Ps 89 .27 et c.) Mais celui-ci, c'est autre chose: sa royauté sera éternelle et son règne sans fin! ! Quelle étrange et mystérieuse annonce! C'est pour cela que l'ange dit encore autre chose à Marie, quelque chose qui concerne non plus la fonction de Jésus-Messie, mais son identité secrète, sa nature mystérieuse, le secret de sa personne: "Fils de Dieu"!

L'incarnation, disons nous. "Oui tu es digne de régner, dans notre coeur... Dieu avec nous."

 suite : 2550_royaum.html  


2510_accueil.html

Georges Siguier : 14 rue St Jacques 81 200 Mazamet , pasteur église réformée. (à la retraite.)
index.html
Autres sites:

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde