:


 

Réincarnation

  -paraboles.html

7003-teillard.html

7004-dieu-m-aime.html

7005-intercession.html

7006-discerner-ignace.html

7007-non-violence.html

7008-souffrance-consacre.html

7010-reincarnation.html

7011-autorite.html

7012-que-laisserons-nous.html

7013-relativite.html

7014-adoration.html

7015-heritage.html

7016-ignorer-le-pauvre.html

7017-liberte-luther-king.html

7018-infaillibilite-hans-kung.html

7019-ministeres.html

7020-Spiritualite-Psychologie.html

7021-tradition.html

7023 dons-esprit. Pape François

7050-chants.html

7101-demon.html

7102-diable-de-diable.html

 

Lettre à Jean Zimmer que je remercie de me poser cette question.

"Bon soir, L'aveugle né... Réponse de Jésus à Nicodène... le principe de la réincarnation n'est-elle pas implicite? Merci d'y répondre Jean .

 

Vous faites référence au texte de Jean 3 1 à 21 le voici " Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui. Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs Oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses Oeuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu.

Pour moi, ce texte ne me dit pas que je vais renaître physiquement dans un autre corps. Non.

Jésus invite Nicodème à renaître spirituellement à travers l'eau ( symbole de purification et de pardon) en accueillant l'Esprit Saint ( qui taraude la conscience de chacun de nous ) Jésus invite Nicodème et chacun de nous à travers lui, à vivre de manière différente .

Nicodème est invité après avoir accompli en sa terre un travail de purification et de pardon à lui même et à tous ceux qui l'entourent ou l'ont côtoyé à vivre sous les motions, l'inspiration de l'Esprit Saint avec comme nourriture spirituelle les paroles de Jésus Christ: les évangiles. Alors il aura une autre respiration, un autre regard,une autre manière d'être et de vivre qui le rendra malgré les difficultés profondément heureux

Étude brève:

Ces deux croyances ont un point commun : notre vie ne s'arrête pas après la mort. Mais la comparaison s'arrête là. La résurrection, c'est croire en une vie éternelle auprès de Dieu, dans la béatitude pour ceux qui le rejoignent, dans les ténèbres pour ceux qui le rejettent.

La réincarnation, c'est croire : "on prend le même et on recommence"! En général, celui qui croit en la réincarnation prévoit une bonne réincarnation pour celui qui a été bon, et une réincarnation désagréable (en général une vie de chien, au propre ou au figuré) pour celui qui a fait le mal. Il n'y a pas de choix : on est condamné à faire tôt ou tard le bien si on ne veut pas passer son éternité dans des réincarnations désagréables. Ce qui est délicat avec la réincarnation, c'est notre corps. Au fond, il ne serait pas plus qu'une voiture qu'on peut changer ou une "extralife" (vie supplémentaire) dans un jeu vidéo. Alors que l'expérience quotidienne nous montre combien notre corps fait partie de notre identité, de notre être profond, combien nous sommes profondément solidaires de notre corps. La réincarnation est plutôt à la mode en ce moment, et elle l'a souvent été dans l'histoire : à cause de son côté exotique. Mais aussi parce que cela rassure : il y a "une justice". Et j'ai entendu dire que ceux qui ont des malheurs en cette vie, ne font qu'expier des fautes d'une vie antérieure. C'est une justice à la mesure de l'homme : un peu mesquine certes, mais "tellement rassurante et éducative".

Avec la résurrection, nous sommes face à la miséricorde de Dieu : il y aura un jugement certes, mais face à un juge Jésus qui a connu notre condition humaine et qui est prêt à pardonner. Si condamnation il y a, c'est nous mêmes avec notre liberté de refuser Dieu qui "nous tend les bras" qui la provoquerons! Les méchants pourront se repentir! Mais, à la fois notre liberté est plénière car ce choix sera "respecté" par Dieu, définitivement, à la fois la justice est plénière parce que ce choix sera plus facile, plus clair pour ceux qui auront vécu de l'amour de Dieu. C'est notre responsabilité personnelle qui est en jeu, pendant cette vie pour choisir la vie (éternelle) avec l'amour, la liberté (la vraie), ou pour choisir la mort avec la haine, la revanche, l'égoïsme, la liberté au sens faible.

"Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. " Jacques 2, 12-13

Le plus difficile à admettre dans la résurrection est souvent pour nous la miséricorde de Dieu, illustrée par la parabole des ouvriers de la dernière heure (Matthieu 20). Et pourtant, l'enjeu est de taille, combien de fois Jésus nous dresse-t-il un tableau terrible du jugement dernier (Matthieu 13, 41 et 48 ; 18,35 ; Marc 8, 38 ; Jean 5, 29 )? Parce que cette heure est terrible, l'heure où notre vie qui nous a éloigné ou rapproché de Dieu, pèsera sur notre choix final. Et ceux qui se seront égarés sur des chemins de traverse, pensant qu'ils auraient une autre vie, une autre chance, se demanderont en ce jour pourquoi ils n'ont pas cherché Dieu de tout leur coeur pendant ce temps qui nous est donné pour le faire.

"Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s'est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur salut. " Hébreux 9, 27-28

Accueil 


 

index.html

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions